Cette rare estampe présente des demi-piliers ornementaux au chiffre de Louis XIV, richement ornés de coquillages et de reliefs, qui étaient disposés à l'intérieur de la grotte artificielle érigée dans un pavillon du parterre du Nord du château de Versailles en 1665-1666 et détruit en 1684 pour ériger l'aile du Nord. Elle est un précieux témoignage du premier Versailles de Louis XIV. 

 

Cette planche appartient à une série de 20 estampes de Lepautre, de Picart, d'Edelinck, de Chauveau et de Beaudet figurant le plan, les élévations de la grotte, les groupes sculptés et les ornements intérieurs. Ces planches sont répertoriées en 1727 dans la Suite et Arrangement des volumes d'estampes dont les planches sont à la bibliothèque du Roy".

 

Le projet de la grotte de Thétis par Charles Le Brun est esquissé autour du thème d'Apollon venant chercher le repos chez Thétis. Le superbe pavillon décoré de concrétions et de coquillages est destiné à abriter les célèbres groupes des Bains d'Apollon (Girardon, Regnaudin, Marsy et Guérin). Félibien le décrit ainsi:

 

"On peut dire de Versailles que c’est un lieu où l’Art travaille seul, et que la Nature semble avoir abandonné pour donner occasion au Roi d’y faire paraître par une espèce de création, si j’ose ainsi dire, plusieurs magnifiques ouvrages, et une infinité de choses extraordinaires ; mais qu’il n’y a point d’endroit dans toute cette Royale Maison, où l’Art ait réussi plus heureusement que dans la grotte de Thétis. Ce lieu, dont la forme est carrée, est bâti proche du Palais, du côté de la Tour d’eau. C’est un massif de pierre taillée rustiquement, et ouvert par trois grandes arcades fermées de portes de fer d’un ouvrage encore plus ingénieux que si riche. Il y a au haut de la porte du milieu un Soleil d’or, dont les rayons se répandant de toutes parts, forment les barreaux de fer qui sont les trois portes de ce lieu ; et comme elles sont toutes tournées vers le Couchant, on voit fuir le soir, quand le Soleil vient à les éclairer, que cet or reçoit un nouveau lustre, et que ces feints rayons paraissent de véritables traits de lumière. […] Car pour juger mieux de sa beauté, et avec quel esprit toutes choses y sont conduites, il faut savoir qu’on a prétendu figurer le Palais de Thétis, où le Soleil se retire après avoir fini sa course, et communiqué sa lumière à toute la terre."

Demi-pilier de la grotte de Thétis à Versailles

€250.00Prix
  • Demi-pilier de la Grotte de Thétis, Pierre Lepautre, estampe de 1673. Papier vergé, filigrané (filigrane au raisin de Thomas Dupuy, fabricant en Auvergne?).

     

  • Emargée, pliures aux coins, petite déchirure de 2 mm sur un côté. Légèrement empoussiérée. Un point de tâche. 

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon

© Galerie Paragone 2017.