May 14, 2018

Please reload

Posts Récents

Une commode doublement royale par Lalonde

June 27, 2018

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Un jour, une oeuvre : Un lit " à la turque"

May 1, 2018

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir une oeuvre splendide qu'il m'a été donné de voir au Mobilier national. Il s'agit d'un splendide "lit à la turque" estampillé de Georges Jacob, d'une richesse de sculpture et de dorure inouïes. Les photographies parlent d'elles-mêmes...

 

Ce précieux lit de bois doré appartient aux plus riches productions du menuisier Georges Jacob (actif dès le milieu du XVIIIe siècle), qui, pour le réaliser, s'est obligatoirement entouré d'un sculpteur (le menuisier prépare les volumes des bois, les assemblages, il ne sculpte pas). Pour des meubles contemporains livrés à la Couronne,  Jacob collaborait par exemple avec le sculpteur Rode. Il est de pur style Louis XVI, et, avec ses montants en colonnettes détachées, peut être daté vers 1785.

 

Très riche, le lit présente deux dossiers en crosse, d'égale proportions, ce qui fait de lui un lit "à la turque". La même dénomination était utilisée dès les années 1750 pour désigner des banquettes à dossier en crosse, des canapés de même etc.

Le terme "turc" est rattaché à une mode qui survient dès le début du XVIIIe siècle après le voyage de lady Montagu dans l'Empire Ottoman et sa découverte du harem, est accentuée par les publications des "Lettres persanes" de Montesquieu en 1721, poursuivie par madame de Pompadour avec un abondant goût tapissier et qui explose dans les années 1770-1780 dans les plus hautes sphères de la société aristocratique et royale. Cette mode prend fin avec le goût Consulat-Empire.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square